Le voilà "officier"

Publié le 25 Novembre 2013

Hier, Nicolas a été promu officier de "la Canette des vignerons du nord Deux-Sèvres". Il n'en est pas plus fier pour autant et reste un homme de terrain accessible.

Voici la petite présentation qui a été faite en cette pittoresque occasion

"Il fut rugbyman et pianiste.
Le voilà vigneron.
Ses vins sont subtils et larges d'épaule. Vifs et soyeux. Ho le bel équilibre !
Il y a chez lui cette noble et loyale brutalité secrétée dans le mystère des mêlées. Nicolas a savouré des tranches de vie sur les terrains de rugby, là où les explications franches ne tirent pas à conséquence mais forment le caractère et forgent l'amitié.
Il y a aussi chez lui de l'harmonie, cette cadence élégante, derrière la rugosité de la chair, qui témoigne d'une sensible âme d'artiste.
Je connais un homme qui n'est pas là aujourd'hui - je vous le confie - qui, un jour, sentit les larmes lui monter aux yeux en goûtant dans le coin d'un salon des vins, ici même dans l'orangerie, une cuvée baptisée « moi un ange ». L'émotion lui sauta au visage comme une intime résonance L'anecdote est vraie, elle est brève autant qu’éloquente.
Celui qui est capable d'imaginer de pareils vins, avouez-le, mérite un peu d'amitié.
Nicolas n'a jamais fait les choses à moitié.
Il va dans la vie à corps perdu, sans bouclier ; « comme un sanglier il a le respect des ronces et le goût du hallier ».
Il fonce, il avance... il doute bien sûr, mais il fait confiance à la vigne, au vin et à sa nature. Sur ce chemin chaotique sa démarche est celle d'une danse antique. Il retrouve des goûts perdus, oubliés et neufs. Ses vins : ce sont de somptueuses découvertes et de beaux souvenirs unis dans un même verre.
Le voilà parti sur de nouvelles et immémoriales pistes. Il fait du vin dans des amphores !"
Photo Courrier de l'Ouest

Photo Courrier de l'Ouest

Rédigé par B.F.

Repost 0
Commenter cet article