Où l'on croise des bouteilles de Nicolas et d'autres...

Publié le 18 Février 2015

Extrait du dernier récit de Balthazar "Massacre" chapitre 12, http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/

"Donc on but. Abondamment : du Duhomard ( l'apéritif de Thouars), puis plusieurs bouteilles de Nicolas Reau dont un splendide Victoire 2012 fin et souple comme une jolie fille svelte, et du Champigny de Bruno Dubois ample et vaste comme une province, et de l'Antoine Sanzay grand et profond comme un labour d'automne, et du Bruno Richard alias « Garçon » un merveilleux pétillant si joliment baptisé « ventre glisse ». Le temps passait joliment aussi.


Puis furent débouchées une belle bouteille de Dominique Joseph alias “Pelo” un Saumurois qui avait signé une magnifique cuvée baptisée avec pertinence “Cré-scen-do” vu quelle montait en charme comme une danseuse byzantine ondoyant sur un baladi, puis un ample Chinon de Gérard Marula le “clos de Baconnelle” 2010 déclassé de l'appellation pour “atypicité” mais quelle classe il avait avec sa saveur de patte d'amande, et pour finir un Thierry Germain, la cuvée Marginale, un concentré d'émotions qui pouvait vous faire monter les larmes aux yeux ! Belle bordée s'il en fut ! "

Où l'on croise des bouteilles de Nicolas et d'autres...

Rédigé par Nicolas Reau

Publié dans #Balthazar

Repost 0
Commenter cet article