Tout frais, tout fou : le poil de la bête primeur

Publié le 18 Novembre 2015

Douze jours de macération carbonique pour ce grolleau vendangé à la main dans une parcelle voisine du domaine.

Choix des grappes exigeant pour parvenir à capter les fragrances rares d'un primeur de belle lignée.

Cet hiver dans les frimas, il sera doux de déguster ce vin au parfum de bonbon, joyeux, frais, juvénile. En bouche il montre déjà ses jeunes épaules et ses petits muscles, il n'est pas mou, il est vif, leste ; il piaffe le petit diable.

Disponible dès maintenant.

Tout frais, tout fou : le poil de la bête primeur

Rédigé par Balthazar

Repost 0
Commenter cet article