Publié le 22 Février 2015

Rédigé par Balthazar

Repost 0

Publié le 19 Février 2015

Extrait du chapitre n° 13 de Massacre : http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/

"_J'aime la justice! Mais encore ? Demanda Balthazar en achevant un grand cru saint émilion de Christophe Pueyo qui allumait dans son esprit d'émouvantes images et des sourires anciens.

Alors Louis posa son verre a demi-plein d'un champagne de Jérôme Bourgeois-Diaz aux bulles d'une finesse extrême et d'une saveur délicate comme l'est, à l'oreille, un friselis de jupon ( Blaise Cendrars avait transformé ce mot en frisoulis, et il avait raison). Tous ces vins honoraient leur promesse.Quelle leçon ! Ah s'il fallait voter pour des vignerons ! le mal de l'abstention serait combattu."

Christophe à gauche, Jérome à droite.Christophe à gauche, Jérome à droite.

Christophe à gauche, Jérome à droite.

Voir les commentaires

Rédigé par Balthazar

Repost 0

Publié le 18 Février 2015

Extrait du dernier récit de Balthazar "Massacre" chapitre 12, http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/

"Donc on but. Abondamment : du Duhomard ( l'apéritif de Thouars), puis plusieurs bouteilles de Nicolas Reau dont un splendide Victoire 2012 fin et souple comme une jolie fille svelte, et du Champigny de Bruno Dubois ample et vaste comme une province, et de l'Antoine Sanzay grand et profond comme un labour d'automne, et du Bruno Richard alias « Garçon » un merveilleux pétillant si joliment baptisé « ventre glisse ». Le temps passait joliment aussi.


Puis furent débouchées une belle bouteille de Dominique Joseph alias “Pelo” un Saumurois qui avait signé une magnifique cuvée baptisée avec pertinence “Cré-scen-do” vu quelle montait en charme comme une danseuse byzantine ondoyant sur un baladi, puis un ample Chinon de Gérard Marula le “clos de Baconnelle” 2010 déclassé de l'appellation pour “atypicité” mais quelle classe il avait avec sa saveur de patte d'amande, et pour finir un Thierry Germain, la cuvée Marginale, un concentré d'émotions qui pouvait vous faire monter les larmes aux yeux ! Belle bordée s'il en fut ! "

Où l'on croise des bouteilles de Nicolas et d'autres...

Voir les commentaires

Rédigé par Nicolas Reau

Publié dans #Balthazar

Repost 0

Publié le 16 Février 2015

Bientôt il sera aussi dans la nouvelle aventure de Balthazar actuellement distillée en feuilleton sur http://sapristi-balthazar.blogspot.fr/ . Toujours à la pointe de l'actualité, ayant même un pied dans le futur, Nicolas sera dans le chapitre 13. La preuve :

Nicolas est partout

Voir les commentaires

Rédigé par Nicolas Reau

Repost 0

Publié le 13 Février 2015

Jean-Bernard Magescas parle du vin... Et de Nicolas

"Mais chez Lavinia, ce soir là, le sélectionneur des vignerons qui présentaient leurs vins et nous proposaient de les déguster, Marc Sibard est son nom, avait bien fait son boulot. Il y avait des vins de très grande buvabilité et, pour certains d'entre eux, de grande torchabilité aussi. Ce sont deux indicateurs que nous avons bâtis, Nicolas Reau, vigneron, et moi, buveur.

Nicolas c’est une grande brute à casquette. Quand il te dit quelque chose tu l’écoutes, ça vaut mieux. Avec son physique d’armoire de mariage il n’est pas sans finesse"

TOUT LIRE EN CLIQUANT CI-DESSOUS

http://www.lopinion.fr/12-fevrier-2015/revolutions-palais-21285

Photo Guillaume Le Baube

Photo Guillaume Le Baube

Voir les commentaires

Rédigé par Apache et Balthazar Forcalquier

Repost 0

Publié le 6 Février 2015

Nicolas Reau était au salon des vins naturels, la très courue, la très fameuse, la très prisée DIVE à deux pas de Saumur.

Dans ce salon professionnel l'affluence est considérable autant qu'internationale.

Nicolas en bonne compagnie, celle d'Antoine Sanzay.
Nicolas en bonne compagnie, celle d'Antoine Sanzay.

Nicolas en bonne compagnie, celle d'Antoine Sanzay.

Voir les commentaires

Rédigé par Balthazar

Repost 0