Le copain du goulot

Publié le 10 Avril 2013

Le copain du goulot

Invitée par Eric Faure à Espinho (Portugal) une fine équipe de vignerons est allée visiter l'entreprise d'Antoni Almeda qui produit 800 millions de bouchons par an!

L'écorce du chêne liège est prélevée seulement tous les 9 ans. La première récolte est impropre à l'usage du bouchon, ce premier liège est envoyé pour les matériaux d'isolation. Il faut donc attendre 18 ans pour le premier bouchon!

Poncé, légèrement paraffiné, le bouchon utilisé par Nicolas n'est pas traité.

Le bouchon de liège a vu son essor se développer parallèlement à l’utilisation du verre. C’est notamment au XVème siècle que l’usage des bouteilles se généralisa, lorsque l’art des verriers permit une fabrication plus économique. Le liège, utilisé par les Anciens pour le bouchage, était ainsi très présent au XVIème siècle. Son emploi se généralisa alors. Aujourd'hui il devient plus rare, on le réserve pour les bonnes bouteilles.

Alors certes il se peut qu'un vin soit bouchonné, à ceux qui s'en plaignent je réponds : "buvez du soda". Eh oui le vin c'est du vivant, et comme tout ce qui est vivant, il peut être capricieux, mais le plus souvent il est émouvant.

Le copain du goulot

Rédigé par Balthazar

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article