Publié le 5 Septembre 2013

De la surface en plus !

Nicolas Reau qui veille sur 5,5 ha étend son heureuse zone d'influence et s'occupe désormais de 1,9 ha en plus. 1,9 ha de beau cabernet sur l'un des secteurs viticoles parmi les plus anciens du Thouarsais, au lieu dit opportunément appelé "Le Pressoir". Et cela date du Moyen-Age !

La vendange sur cette terre d'argile à silex sera effectuée, pour la première fois cette année, pour le chai du Clos des Treilles

Voir les commentaires

Rédigé par Lixon

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2013

Lu dans Victor Hugo, "Les Misérables" .

Voici "la coutume champenoise et bourguignonne des vins avant la Révolution. Quand un haut personnage venait en visite on lui présentait quatre vins, vin de singe, vin de lion, vin de mouton, vin de cochon. Ce sont les quatre degrés que descend l'ivrogne, la première (singe), une ivresse égayée,la deuxième (lion) celle qui irrite, la troisième (mouton) celle qui hébète, la quatrième (cochon) celle qui abrutit."

Chez Nicolas un seul degré : celui des anges qui permet d'approcher le divin.

Voir les commentaires

Rédigé par Absalom

Publié dans #VIDEO

Repost 0

Publié le 20 Août 2013

On appelle vin à deux oreilles celui qui, écrit Furetière, fait secouer les oreilles de déplaisir (Beurk!), et vin à une oreille celui qui fait pencher l'oreille en signe d'approbation. Voici l'origine de cette expression du XVIIe siècle. C'est aussi la raison pour laquelle tous ceux qui sortent de chez Nicolas Reau ont la tête penchée, ils n'ont pas le torticolis, ils ont aimé.

Voir les commentaires

Rédigé par Balthazar

Publié dans #VIDEO

Repost 0

Publié le 11 Août 2013

Nicolas Reau n'y est pas, mais ses potes si !

Voir les commentaires

Rédigé par Balthazar et Apache

Repost 0

Publié le 6 Août 2013

La prochaine édition du guide vert de la Revue des Vins de France, autant dire la bible des dégustateurs, celle de 2014, verra naître une nouvelle étoile. Bonne nouvelle. Elle apparaîtra à côté du nom de Nicolas Reau. En effet cette distinction convoitée vient d'être attribuée au vigneron en "récompense de l'excellence de sa production" ( excusez du peu ).

En Anjou il ne sont pas nombreux les "étoilés" et seul le sublime Clos Rougeard des frères Foucault ( Champigny) glane les trois étoiles.

Une étoile dans les verres
Une étoile dans les verres

Voir les commentaires

Rédigé par Balthazar

Repost 0

Publié le 12 Juillet 2013

Rédigé par Apache et Balthazar

Publié dans #VIDEO

Repost 0

Publié le 8 Juillet 2013

Il paraît qu'avec du Victoire (le grand blanc) de Nicolas dans les verres, Bach déjà sublime devient divin.

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Tiso aux verres

Repost 0

Publié le 5 Juillet 2013

Rédigé par Apache et Balthazar

Publié dans #VIDEO

Repost 0

Publié le 13 Juin 2013

Rédigé par Lixon

Publié dans #VIDEO

Repost 0

Publié le 13 Juin 2013

Rédigé par Apache & Balthazar

Publié dans #VIDEO

Repost 0