Techno presse

Publié le 24 Février 2014

Le raisin vendangé à la main devient alors l'acteur d'un processus à la fois mécanique et poétique. La pulsation des outils lance les mutations mystérieuses dans le secret des cuves. Les jus palpitent dans la cadence des pompes.
Chez Nicolas Reau, Au clos des Treilles, appellation Anjou, 2013.

Rédigé par Apache et Balthazar

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article